Service Copernicus de surveillance de l’atmosphère

Dans le cadre de l’accord de délégation avec l’Union européenne, le CEPMMT exploitera le service Copernicus de surveillance de l’atmosphère.

Pourquoi avons-nous besoin de surveiller l’atmosphère ?

Certaines des principales questions environnementales actuelles sont liées à la composition de l’atmosphère. La concentration croissante des gaz à effet de serre et l’effet de refroidissement des aérosols sont des facteurs importants de l’évolution climatique, mais dont l’incidence est encore souvent difficile à mesurer.

A la surface de la Terre, les aérosols, l’ozone et d’autres gaz réactifs tel le dioxyde d’azote définissent la qualité de l’air qui nous entoure et ont une incidence sur la santé l’espérance de vie des hommes, la santé des écosystèmes et le tissu de l’environnement construit. La distribution de l’ozone dans la stratosphère a une incidence sur la quantité de rayons ultra-violets parvenant à la surface. Les aérosols de poussière, de sable, de fumée et volcaniques affectent la sécurité d’exploitation des systèmes de transport et la disponibilité de l’énergie solaire, la formation des nuages et les précipitations, et la télédétection par satellite des terres émergées, des océans et de l’atmosphère.

Pour répondre à ces problématiques environnementales, nous avons besoin de données et d’informations traitées. Le service Copernicus de surveillance de l’atmosphère a été créé pour répondre à ces besoins et fournir aux décideurs politiques, aux entreprises et aux citoyens des informations environnementales sur l’atmosphère plus précises.

Quelles seront les informations fournies par le service de surveillance de l’atmosphère ?

Le service viendra compléter de nombreuses années de travaux préparatoires de recherche et de développement et livrera les services opérationnels suivants :

  • production journalière d’analyses et de prévisions en temps quasi-réel de la composition de l’atmosphère ;
  • réanalyses fournissant des ensembles cohérents multi-annuels de données à l’échelle mondiale sur la composition atmosphérique, produites en utilisant une configuration figée du modèle et du système
    d'assimilation sur la période entière ;
  • production journalière d’analyses et de prévisions en temps quasi-réel de la qualité de l’air en Europe grâce à un ensemble multi-modèle ;
  • réanalyses fournissant des ensembles cohérents annuels de données sur la qualité de l’air en Europe, produites en utilisant une configuration figée du modèle et du système
    d'assimilation sur la période entière ;
  • produits destinés à soutenir les utilisateurs politiques, en apportant une valeur ajoutée aux produits de données « bruts » afin de livrer des produits d’information dans un format adapté aux applications politiques et aux travaux politiques pertinents ;
  • produits sur les rayonnements solaires et ultra-violets destinés à améliorer la planification, le suivi et l’efficacité de la production énergétique solaire et à fournir des informations quantitatives sur l’irradiance aux ultra-violets pour les applications en aval liées à la santé et aux écosystèmes ;
  • inversions de flux de surface de gaz à effet de serre pour le CO2, le CH4 et le N2O, permettant de suivre l’évolution dans le temps de ces flux ;
  • forçages climatiques d’aérosols et d’éléments à longue durée de vie (CO2, CH4) et à courte durée de vie (ozone stratosphérique et troposphérique).

En savoir plus