Collaboration internationale

Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) entretient une étroite collaboration scientifique et technique avec, notamment, les services météorologiques nationaux des Etats membres, les agences spatiales et la Commission européenne. Nous collaborons avec la communauté météorologique internationale, en particulier dans le cadre de projets financés par l’Union européenne.

Etats membres

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos Etats membres et coopérants afin de perfectionner nos techniques de modélisation, de concevoir de nouveaux produits et d’évaluer et diagnostiquer la qualité de nos prévisions.

Domaines d’action prioritaires :

  • meilleure utilisation des observations et de leur traitement ;
  • surveillance des données satellitaires et utilisation de ces données dans le cadre d’assimilation de données ;
  • noyaux dynamiques non hydrostatiques ;
  • modélisation des processus physiques ;
  • prévisions à échéance prolongée ;
  • ensembles multi-modèles ;
  • composition atmosphérique ;
  • méthodes de vérification pour les prévisions d’évènements météorologiques extrêmes ;
  • réanalyse ;
  • prévisibilité et sources des erreurs de prévision ;
  • modélisation du système Terre (atmosphère, terre, océan et cryosphère) ;
  • applications de prévisions météorologiques dans divers secteurs.

Nous encourageons les chercheurs des Etats membres à faire une plus grande utilisation des prévisions et ressources du CEPMMT et entendons renforcer la collaboration déjà excellente avec les milieux universitaires.

Le CEPMMT est un élément clé de l’infrastructure météorologique européenne (EUMETNET, EUMETSAT, CEPMMT), qui met en commun les ressources et capacités pour soutenir les services météorologiques nationaux dans le cadre de leurs missions officielles. Nous collaborons avec EUMETNET, en particulier sur le programme d’observation EUCOS, que nous surveillons et pour lequel nous procédons à des expériences sur le système d’observation à l’échelle mondiale. Nous recherchons des synergies entre nos activités dans le domaine de la réanalyse mondiale et les activités EUMETNET sur la réanalyse régionale.

Un système de prévision saisonnière multimodèle (EUROSIP), fondé sur les prévisions du CEPMMT, du Met Office, de Météo-France et du NCEP, permet notamment de prévoir, plusieurs semaines à l’avance, les évènements météorologiques à fort impact, tels que les vagues de chaleur et de grand froid, les sécheresses et les précipitations anormales, qui affectent le rendement des cultures et l’apparition de maladies, comme les épidémies de paludisme dans certaines régions d’Afrique.

Les prévisions à courte échéance (de quelques heures à quelques jours à l’avance) sont produites par des modèles à domaine limité à résolution très fine, exploités par les services météorologiques nationaux, souvent en utilisant les conditions aux limites fournies par le CEPMMT. A travers le projet SRNWP, nous soutenons la coopération entre les organisations élaborant des modèles de prévision météorologique numérique à court terme. De tels systèmes sont souvent réalisés dans le cadre de projets communs sous l’égide des trois grands consortia européens (ALADIN, HIRLAM et COSMO).

Organisation météorologique mondiale (OMM)

Le CEPMMT travaille en étroite collaboration avec l’OMM, avec laquelle il a signé un accord de coopération officiel (cooperation agreement WMO). L’OMM a attribué au CEPMMT les fonctions suivantes :

  • Centre météorologique régional spécialisé (RSMC) pour les prévisions à moyenne échéance;
  • Centre mondial de production de prévisions à long terme (GPC) ;
  • Centre directeur pour la vérification des prévisions numériques déterministes (LC-DNV) ;
  • Centre directeur pour la surveillance des observations en altitude ;

Nous participons au titre de Centre mondial au Projet de démonstration de prévision des évènements météorologiques extrêmes (SWFDP) de l’OMM. Dans le cadre de ce projet, nous mettons à disposition nos produits de prévision à résolution fine (HRES) et nos prévisions d’ensemble (ENS) à l’échelle mondiale, dans le cadre d’un processus prévisionnel en cascade, pour soutenir les services météorologiques nationaux dans les pays en développement et les pays les moins développés.

Nous contribuons également aux comités, groupes de travail et groupes d’experts de l’OMM, en particulier sur les thèmes liés à la Veille météorologique mondiale.

Nous possédons des archives de prévisions d’ensemble d’une dizaine de centres mondiaux fournies dans le cadre du projet TIGGE de l'OMM (TIGGE WMO project). Ce projet vise à améliorer les prévisions d’évènements météorologiques à fort impact en renforçant la collaboration internationale entre les centres opérationnels et les universités. Les données de prévision peuvent être consultées librement par tous les utilisateurs à des fins de recherche. Nous sommes en train de compléter les archives TIGGE pour y inclure les prévisions d’ensemble régionales de producteurs européens. Nous archivons également les prévisions (sous-saisonnières) à plus longue échéance dans le cadre du projet de prévision sous-saisonnière à saisonnière de l’OMM.

Agences spatiales

La plupart de nos informations sur les conditions climatiques actuelles proviennent aujourd’hui des satellites. Les partenariats de longue date que nous entretenons avec les agences spatiales, notamment EUMETSAT et l’ESA, sont essentiels pour nous permettre de bénéficier pleinement des données satellitaires. En échange, nous fournissons un retour d’information très utile sur la qualité des instruments et des rapports réguliers sur leur impact sur les prévisions météorologiques numériques à l’échelle mondiale. Nous avons conclu des accords de coopération formels avec EUMETSAT et l'ESA (cooperation agreements EUMETSAT and l’ESA).

Nous entretenons également une solide coopération scientifique et technique avec des agences spatiales aux Etats-Unis (notamment la NASA, la NOAA et le ministère de la défense) et au Japon (JMA et JAXA), et avons conclu un accord de coopération avec l'Administration météorologique de Chine (cooperation agreement CMA ).

Commission européenne

La collaboration du CEPMMT avec la Commission européenne prend diverses formes. Un certain nombre de nos projets bénéficient d’un financement au titre du 7e programme-cadre de l’UE.  Le CEPMMT est chargé de la coordination du projet MACC, dans le cadre duquel il élabore des analyses de données complètes et des systèmes de modélisation afin de surveiller les distributions à l’échelle mondiale des composants atmosphériques importants pour le climat, la qualité de l’air et les rayons ultra-violets. Un autre projet important est le projet de réanalyse ERA-CLIM2, dirigé par le CEPMMT.

Le CEPMMT travaille avec différentes organisations de l’Union européenne, en particulier avec l'Agence européenne de l'environnement (AEE), afin de mettre en place une collaboration renforcée. Nous avons également signé un accord de coopération avec le Centre commun de recherche (cooperation agreement JCR) de l’Union européenne. Le CEPMMT héberge le centre informatique d’EFAS (« European Flood Awareness System »), un service Copernicus. Nous produisons des prévisions hydrologiques et hébergeons la plateforme du système d’information EFAS sous l’égide du CCR.

Autres organisations

Nous avons conclu des accords de coopération formels avec un certain nombre d’organisations internationales :

  • Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (ACMAD)
  • Organe exécutif de la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (CLRTAP)
  • Commission préparatoire de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE)
  • Système régional intégré d’alertes précoces de dangers multiples pour l’Afrique et l’Asie (RIMES)

Nous coopérons également avec l’Institut de recherche international (IRI) pour exploiter au mieux les prévisions saisonnières du Centre.

Communauté climatologique

Nous travaillons en étroite coopération avec des chercheurs dont les travaux concernent le changement climatique. L’accent est mis sur la réanalyse climatique (climate reanalysis), qui combine des informations issues d’observations météorologiques passées avec des modèles de prévision modernes, au moyen de techniques d’assimilation de données initialement mises au point pour la prévision météorologique numérique. La réanalyse climatique est de plus en plus considérée comme essentielle pour comprendre les fondements des scénarios du futur changement climatique.

Les modèles du système Terre constituent actuellement le seul moyen de fournir à la société des informations sur le climat futur. Nous collaborons avec le consortium EC-Earth, qui vise à mettre au point un nouveau modèle du système Terre. L’objectif est de concevoir un modèle entièrement couplé (atmosphère, océan, terre, biosphère) de prévision des conditions climatiques sur plusieurs saisons et décennies et de projections climatiques. Le modèle proposé repose sur le système de prévision intégré du CEPMMT et vise à mettre en application le concept émergent de « prévision unifiée ».

Programme de chaire

Le programme de chaire du CEPMMT a débuté en juillet 2014. Il a pour objectif de favoriser et formaliser les liens avec des chercheurs scientifiques et techniques dont les travaux innovants portent sur des domaines pertinents vis-à-vis des objectifs stratégiques du CEPMMT.

Points clés

  • Les chaires sont attribuées par la Direction du CEPMMT.
  • Le nombre total de chaires sera d’environ 10 à partir du moment où le programme aura été pleinement mis en place.
  • Les chaires sont attribuées pour une durée initiale de 3 ans renouvelable une fois pour la même période.
  • Les chercheurs nommés à ces postes sont encouragés à fournir régulièrement de brefs rapports sur les résultats clés de leurs travaux, que le CEPMMT publiera sur son site internet et dans d’autres publications pertinentes.

Ils ont accès aux installations de calcul et aux bases de données du CEPMMT et peuvent également bénéficier d’un montant limité issu d’un fonds destiné à financer les visites au Centre pour partager les résultats de leurs travaux de recherche.

Titulaires de chaire actuels

  • Professeur Tilmann Gneiting
  • Professeur Rupert Klein
  • Professeur Tim Palmer